portrait
Prestataire de Services Intellectuels et Graphiques

Intellectual and Graphic Service Provider

_ _ _


CONTACT :

josephinekaeppelin@yahoo.fr



OFFICES :

Greylight Projects, Brussels, Belgium
&
Lima Ateliers Heerlen, the Netherlands

Joséphine Kaeppelin (*1985, Lyon, FR)
Vit et travaille entre la France, la Belgique et les Pays-Bas / lives and works between France, Belgium and the Netherlands.

FR
Dans son travail, Joséphine Kaeppelin convoque des sujets tels que la valeur intime du travail, l’automatisation, la quête humaine de sens, le langage ou la façon que l’humain à d’exprimer ce qu’il fait, de nommer ses actions.

Pour exemple, elle détourne la fonction initiale d’un logiciel de traitement de texte pour résister. Elle délègue une réalisation à un artisan ou à une entreprise. Elle emploie des formats prédéfinis, des paramètres par défaut comme moyen de production et comme matière à réflexion. En isolant un geste, elle recentre l’attention sur la présence humaine au sein d’un environnement quotidien orchestré par des programmes. Elle arrête une impression en cours de production. Elle écoute, collecte et réemploie la parole des autres pour témoigner d’un contexte. Elle intègre une entreprise pour interrompre les salariés et les inviter à jouer.

Depuis 2017, Joséphine Kaeppelin agit comme « prestataire de services intellectuels et graphiques », statut qu’elle s’est auto-attribuée. Elle endosse ce rôle pour agir dans différentes secteurs d’activité (entreprise, institution culturelle, …). Au cours de ses missions d’audit, elle interfère dans la routine de travail des individus. En tant qu’élément perturbateur, elle propose une mise à distance nécessaire afin de réfléchir sur soi-même et sur la structure (socio-professionnelle) dans laquelle on est tous intégré. Il s’agit pour elle d’interroger la conscience humaine dans l’action et le « faire », l’indépendance de choix et la singularité d’une personne au sein d’un système. Comment agit-il sur nous ? Et comment agit-on sur lui ?


EN
Initially based on the balance between human beings and machines, her researches have embraced larger issues like technological, social, visual, or working systems rather than only machines. How do we perceive, understand and act within an environment = a system?
By observing, listening and collecting elements from the surroundings, she looks for tracks of freedom, will and consciousness in our way of living or working. By putting forward uses and gestures, she focuses attention on human presence within a life dominated more and more by programs. By using pre-made formats, standards and default settings, she experiments with the likelihood of re-appropriation by use. Indeed, using software or machines in an opposite way or diverting a program from its purpose can be understood as an act of resistance, a way to create a space for free thought in a defined system.

Which strategies do we create to deal with external systems versus how are they acting on us? She is particularly interested in this interdependence between systems, the relation and the reverse influences between facts in the society.

Since 2017, she assumes a new status to observe and act within different world of work: she is an Intellectual and Graphic Service Provider. By doing so and as a consultant, she addresses different group of persons, or companies, in order to know more about the inner value of work.


_
Aucune image de ce site Internet ne peut être reproduite sans autorisation préalable.

(Photographie ci-dessus: Daria Lippi)